Dispositifs

L'HEBERGEMENT D'URGENCE

Le CIDFF du Gard prend en charge la mise à l'abri des femmes victimes de violences au sein du couple et leurs enfants la nuit, le week-end et les jours fériés, en proposant une solution d'hébergement dans un hôtel conventionné.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de ce dispositif d'hébergement d'urgence ?

  • Etre victime de violences au sein du couple, sans enfant ou avec enfant de plus de 3 ans
  • Avoir déposé plainte ou avoir signalé les faits auprès de la gendarmerie ou du commissariat,
  • Résider dans le Gard

Quelle est la procédure d'hébergement ?

En dehors des heures d'ouverture du CIDFF, la victime de violences se rend au commissariat ou à la gendarmerie de son choix pour déposer plainte. Déposer plainte est un droit qui ne peut lui être refusé, qu'elle ait ou pas un certificat médical (Article 15-3 du Code de Procédure Pénale). Cependant il est vivement conseillé de faire établir un certificat médical par un médecin pour attester des violences subies. La police ou la gendarmerie prend alors contact avec un hôtel conventionné par le CIDFF du Gard et une société de taxi qui viendra chercher la personne concernée et l'emmenera à l'hôtel. Le CIDFF du Gard prend en charge l'hébergement à l'hôtel pour 2 nuitées en semaine et 3 le week-end.

Et après ?

La personne doit prendre contact avec le CIDFF du Gard dès le lendemain. Elle sera alors orientée vers le 115, qui prend le relais.

* L'hébergement des femmes enceinte ou avec enfant de moins de 3 ans est une compétence du Conseil Départemental. Il faut donc contacter le SIOPI au 04 66 84 49 74 (24h/24).

En cas de problème, en dehors des heures d'ouverture du CIDFF, contacter le 115.

 

L'ACCUEIL DE JOUR

Le CIDFF du Gard propose un accueil de jour pour les femmes victimes de violences au sein du couple et leurs enfants.

C'est un lieu convivial d'échanges, de repos et de transition qui propose différents services : coin repas, espace bureautique, espace de jeux pour les enfants et bagagerie.

Sans RDV Lundi, Mardi et Jeudi de 13h30 à 17h30 et vendredi de 8h30 à 12h30.

 

LE TELEPHONE GRAVE DANGER 

Le Téléphone Grave Danger (TGD) est un dispositif de protection pour les femmes victimes de violences conjugales séparées de l'auteur et résidant dans le Gard. 

Seul le CIDFF du Gard est habilité à réaliser une évaluation visant à attribuer le TGD. Tout·e professionnel·le peut orienter la victime au CIDFF pour une évaluation, si une interdiction d'entrer en contact avec la victime a été prononcée à l'encontre de l'auteur. Le Procureur décide d'attribuer ou non le TGD à la victime pour une durée de 6 mois.