Nos dispositifs spécifiques

INTERVENANTES SOCIALES EN POLICE ET GENDARMERIE

Depuis le mois de janvier 2011, le CIDFF 30 est l’association porteuse de deux postes d’intervenantes sociales dans le Gard, l’une en Commissariat et l’autre en Gendarmerie.
Leurs missions sont les suivantes :

  • accueillir les victimes et les personnes en détresse sociale repérées lors de l’activité des services d’enquête
  • évaluer la nature des besoins sociaux de ces personnes
  • organiser les liaisons nécessaires avec les services sociaux et associations compétents du département en vue d’assurer un traitement adéquat

Installées dans les locaux du Commissariat Central de Nîmes et du Groupement de Gendarmerie Départementale du Gard, les intervenantes sociales accueillent des victimes, des mis en cause et des plaignants, majeurs ou mineurs, rencontrant des difficultés sociales (conflits intrafamiliaux, violences intrafamiliales, errance, précarité, comportements asociaux, troubles psychiatriques, dépendances, etc.).

Les intervenantes sociales sont saisies par les forces de l’ordre, à l’issue des interventions.

Véritables interfaces entre les services d’enquête de la Police ou de la Gendarmerie Nationales et les partenaires locaux compétents, toutes deux s’appuient sur la construction d’un large réseau de partenaires pour proposer une ou plusieurs orientations aux personnes rencontrées.

POLE DE PREVENTION ET DE PRISE EN CHARGE DES VIOLENCES CONJUGALES

Le Pôle s’adresse aux mis en cause pour violence conjugale, suite du Rappel à la Loi et de l’Enquête Sociale Rapide réalisés au Tribunal de Grande Instance.

Après une information collective sur ce dispositif, les auteurs peuvent s’engager à participer à des séances à la Maison de Justice et du Droit de Nîmes (ou d’Alès). Ce travail collectif (8 à 10 séances à raison d’une par semaine), ponctué d’entretiens individuels a pour but une prise de conscience et une reconnaissance des violences exercées puis un changement des comportements relationnels.

Les conjointes concernées ont alors la possibilité d’être suivies par la Conseillère Conjugale et Familiale du CIDFF dans ses locaux.
Dans le cadre du pôle, des entretiens de couple peuvent être réalisés si les deux membres du couple en sont demandeurs.